2-4_ptperron.php

Association « Renaissance du Petit Perron »

Les JEP 2016 au Petit Perron


 
Fa&ccedilade Est
Créée en 2006, cette association coordonne, sous la présidence active de Jocelyne Clauzier, de nombreuses actions destinées à redonner vie à cette demeure d'exception.
Notre partenariat consiste en une aide bénévole pour des visites commentées, mais également en diffusant auprès du grand public comme des différents acteurs du patrimoine la connaissance de ce petit bijou Renaissance.

Le Petit Perron en quelques mots

Située sur la commune de Pierre-Bénite, dominant la plaine du Rhône au Sud de Lyon, cette remarquable maison des champs de la Renaissance a traversé les siècles et dévoile peu à peu des richesses picturales insoupçonnées.
À l'origine, le domaine s'étendait des collines d'Irigny jusqu'au fleuve, formant un écrin de verdure pour cette bâtisse, de style toscan, qui est un des rares exemples de maison des champs en U. La façade Est, inscrite aux M.H depuis 1926, présente trois niveaux de galeries, toutes différentes. Celle du rez-de-chaussée est constituée de sept arcades en plein-cintre reposant sur des colonnes toscanes. Au premier étage, des colonnettes en pierre dorée des Monts d'Or rappellent les coursières des maisons lyonnaises du XVème siècle, quant à celle du second étage, plus basse, fortement remaniée au XIXème, elle est formée de colonnettes en ciment (peut-être en bois à l'origine) et de balustres en fonte.
Au Sud, les jardins en terrasses sont reliés par un escalier central et, accolé au flanc sud de la maison, se cache une petite chapelle construite en 1748.
A l'intérieur, côté cour, des loggias à deux arcades en anse de panier permettent l'accès à un escalier à vis d'une beauté insolite qui dessert les étages. Il surprend par ses marches en forme d'arc dont on ne connaît que très peu d'exemples dans la région.
Petit à petit, les associations présentes au Petit Perron restituent la configuration originelle des lieux. Les pièces retrouvent leur ampleur et derrière les cloisons abattues, des chefs d'œuvre se révèlent. Des cheminées monumentales qui avaient été murées offrent sur leurs hottes de magnifiques décors. Les armes de la famille Camus qui fit construire le corps de logis sud milieu XVIème siècle, mais aussi une femme entourée d'enfants reconnue comme une Charité dans une autre pièce.
La dernière découverte est de taille. Il s'agit de décors peints sur les poutres de la grande salle d'apparat du rez-de-chaussée. Des petites scènes se succèdent mêlant des figures mythiques à des grotesques tels ces petits gondoliers. Elles semblent raconter une histoire dont on ne saisit pas le fil. Sur les murs de cette même salle, des personnages étaient probablement représentés. À la découverte des noms de Vitellus et Vespasianus, Jocelyne Clauzier a fait le lien avec le livre "Les vies des douze Césars" de Suétone, d'autres noms découverts plus tard ont confirmé leur appartenance à cette dynastie d'empereurs romains. Cette iconographie est typique de la Renaissance qui s'inspirait largement de l'Antiquité. Malheureusement la majorité de ce décor a disparu.
Détail de poutre peinte - grande salle d'apparat
Cette demeure a été relativement bien préservée jusqu'au XIXème siècle. Elle change alors plusieurs fois de propriétaires et finit par être défigurée lors des transformations entreprises pour la diviser en plusieurs appartements proposés à la location. Mais le XIXème siècle a laissé également une architecture intérieure ainsi qu'une décoration qui le caractérise comme ce cabinet de toilette en marbre ou cette pièce « secrète » dont le plafond est orné de blasons des différentes familles supposées avoir possédé le Petit Perron.
En 1982, ce qui reste du domaine est acheté par les frères Renaud dont la fondation possède notamment le fort de Vaise. Ils entreprennent alors des travaux de première nécessité comme la réfection de la toiture.
Depuis une vie associative s’est organisée, et propose de prendre le temps d'une restauration réfléchie afin que le Petit Perron retrouve sa splendeur d'antan, et qu'à nouveau la musique et les rires résonnent en ces lieux chargés d'histoire.
Pour qu'à nouveau batte le cœur du Petit Perron...